Dans les yeux de l’artiste

Synopsis

Plus de vingt ans après le génocide des tutsis, une « révolution » douce est en marche au Rwanda. Celle-ci est conduite par de jeunes artistes plasticiens. En nous appuyant sur la diversité et la richesse de leurs points de vue, nous vous convions à un portrait sensible de la société rwandaise. Image de prévisualisation YouTube

[ en savoir plus ]

Le Visa de Kanuté

Dans ce One Man Show, Habib Dembélé aborde avec humour les difficultés auxquelles sont confrontés les candidats à l’immigration. Au-delà des tracasseries administratives bien connues, il s’attaque aux problèmes de l’acculturation. Particulièrement critique à l’égard de ceux qui immigrent pour de mauvaises raisons, inspirées par un complexe d’infériorité face au Nord, GUIMBA offre au Sud une séance de  thérapie par le rire.Image de prévisualisation YouTube

[ en savoir plus ]

STAR ET IMMIGRE

Le portrait d’Habib Dembélé, artiste malien et acteur de Peter Brook, invite autant à découvrir l’homme que son pays et sa culture car Habib est Malien, de la tête au cœur. Mais le film offre aussi l’occasion d’un voyage entre deux mondes car la sensibilité de l’artiste se nourrit des va-et-vient incessants entre le Nord et le Sud.
Humoriste engagé, la Star du Mali surnommée Guimba National est d’abord un homme face au monde, acteur de la société : « Si j’ai du plaisir à faire du théâtre, c’est parce que ça défend une cause humaine sinon ça n’a aucun sens de faire du théâtre ! »
Image de prévisualisation YouTube

[ en savoir plus ]

LES POSSÉDÉS DU WARA

Chrétiens ou musulmans, les villages du sud du Mali pratiquent toujours avec la même ferveur les cultes traditionnels comme celui du Wara. Composé de trois sacs, le Wara représente symboliquement un condensé de l’univers. Centre d’un rituel indispensable à l’harmonie sociale, le Wara combat le Mal sous toutes ses formes. Objet doté d’une âme, ce puissant fétiche guérit et rend justice. Aussi pour le remercier des ses bienfaits et le régénérer, une fois par an, ses adeptes lui consacrent une impressionnante cérémonie .

Image de prévisualisation YouTube

[ en savoir plus ]

L’ASTRONAUTE ET LE MARABOUT

Porte-parole de deux visions du monde, le spationaute Jean-Pierre Haigneré et l’ethnologue Youssouf Tata Cissé nous invitent à regarder le ciel depuis la terre du Mali, et depuis l’espace à bord de la station MIR. Ce voyage multidimensionnel nous conduit du matériel au spirituel. Le dialogue entre Science et Tradition dévoile les limites de la pensée humaine face à l’univers.

Image de prévisualisation YouTube

[ en savoir plus ]

CHERCHEURS D’EAU

Le Sahel est une région bouleversée par la désertification. Depuis les deux grandes sécheresses de
1973 et 85, les lacs ont séché. L’eau est le problème majeur de la population. A l’est du Mali, les forages restent négatifs à plus de 100 m de profondeur.
Dans la région des Dogons vers Douentza, pour avoir de l’eau, la population doit escalader la montagne.
Il faut partir à l’aube, et revenir dans l’après-midi. Le parcours est difficile et dangereux, mais tout le monde est de corvée : hommes, femmes, enfants et infirmes. Et si au retour, par malchance, l’outre éclate sur les rochers escarpés, son propriétaire en sera réduit à mendier de quoi boire.

Image de prévisualisation YouTube

[ en savoir plus ]

SACRÉE PLAISANTERIE

On se moque, on se chamaille, et parfois même on s’injurie ! Mais c’est toujours pour rire. Les ethnologues les appellent “ parents à plaisanterie ” ; les Bambara disent sénanku. Derrière l’apparence légère du sénankuya se cache la relation particulière des parents à plaisanterie qui commémorent avec humour un pacte sacré, et ainsi le perpétuent. Au Mali, cette tradition ancestrale institutionnalisée au XIII ème siècle est un véritable facteur d’équilibre social.

Image de prévisualisation YouTube

[ en savoir plus ]

150 KM POUR MIEUX VIVRE

A l’heure où des voies de communication sûres et rapides sillonnent la planète, Kayes reste une région enclavée et isolée d’où, paradoxalement, est issu le plus grand nombre de migrants maliens. Aussi, pour ces villes et villages, le goudron qui reliera Kayes et Yélimané est l’événement du siècle. Deux ans de chantier, six cents ouvriers et une route de 150 Km vont transformer la vie de cent-vingt milles personnes.

Image de prévisualisation YouTube

[ en savoir plus ]

SANS RENDEZ-VOUS

Médecin pédiatre, Odile Dufriche travaille bénévolement dans les centres de santé du Mali depuis déjà plusieurs années quand, en 1993 la Coopération Française la charge d’organiser l’aide sociale.
Sa philosophie, c’est l’aide de proximité ; son outil, le micro-projet. Elle met toute son énergie à soulager la souffrance des pauvres parmi les pauvres, oubliés des grands projets de développement.
Discrète et efficace, son action donne à la coopération un nouveau visage.

Image de prévisualisation YouTube

[ en savoir plus ]

LE SOLEIL A PARTAGER

En août 1964, le petit Louis meurt dans un accident de la route. Les parents décident d’utiliser la somme versée par l’assurance en répondant à un appel de détresse d’un village de l’Inde. Quatre ans plus tard, ils créent Les Amis d’un Coin de l’Inde et du Monde. L’ association née dans un petit village de France compte vingt-et-un milles adhérents et intervient dans vingt-trois pays. Son action humanitaire s’appuie sur le jumelage des villages français et du Sud. Ceux du Mali témoignent, LACIM y soutient deux cent quatre-vingt-dix villages.

Image de prévisualisation YouTube

[ en savoir plus ]

 Page 1 of 3  1  2  3 »